Après une synthèse des différentes études relatives à l’estimation de la fraude fiscale en Belgique, cette étude propose deux estimations du phénomène basées sur deux approches différentes. La première, basée sur la comparaison entre les données de l’enquête budget des ménages et les statistiques fiscales conclut à des pertes de recette d’environ 20 milliards d’euros en 2006. La seconde basée sur l’écart entre les taux théoriques et implicites de TVA débouche sur une perte en recettes d’environ 16 milliards d’euros. Ces estimations concordent avec les résultats des autres études réalisées.

Les Orateurs

Danièle Meulders est professeure ordinaire d’économie à l’Université Libre de Bruxelles où elle dirige l’équipe de recherche Economie du Travail et de l’Emploi (ETE) du département d’économie appliquée (DULBEA). Membre du groupe d’expert européen «femmes dans l’emploi » (EGGE), elle est aussi directrice adjointe du groupement de recherche européen Marché du travail et genre en Europe (MAGE). Ses thèmes de recherche sont, dans le domaine de l’économie du travail ; l’évaluation des politiques de l’emploi et les inégalités femmes/hommes sur le marché du travail (formes d’emploi, écarts salariaux, la ségrégation dans les occupations) et les effets de la parenté sur l’emploi, dans le domaine de l’économie publique ; la protection sociale, la taxation et la redistribution des revenus, la pauvreté et les effets des politiques publiques sur les décisions des individus.

La discussion sera introduite par Jozef PACOLET.

Le professeur Jozef Pacolet (1951) est chargé de cours principal et chef du groupe de recherche “Verzorgingsstaat et Wonen” de l’Institut de recherche HIVA « Arbeid en Samenleving » de la « Katholieke Universiteit Leuven » et chargé de cours à la HUB. Il a étudié l’économie à la « Katholieke Universiteit Leuven » où il a obtenu son doctorat en 1989 sur la base d’une thèse concernant la structure du marché et les économies d’échelle dans le secteur financier belge. Depuis 1983, il se consacre, au sein du HIVA, à l’étude de la relation entre l’économie et l’Etat-providence, avec un intérêt spécifique pour la relation entre l’économie, le vieillissement et la protection sociale et l’organisation du secteur des soins de santé, au micro-, meso- et macro-niveau. Dans le cadre de la soutenabilité de l’Etat-providence, diverses études ont également été réalisées sur la fiscalité, sur le fait d’imposer ou non et sur la fraude fiscale et sociale.