Le bonus-logement a pris en 2005 le relais des anciennes dispositions fiscales relatives aux emprunts hypothécaires consacrés pour acquérir la résidence principale. En dix ans, il est devenu une des principales dépenses fiscales à l’impôt des personnes physiques. La récente réforme de l’Etat en a transféré les compétences aux Régions qui supportent également le coût de la mesure. Ce transfert a suscité un regain d’intérêt pour l’évaluation des effets du bonus-logement. Facilite-t-il vraiment l’accès à la propriété ? Ou se traduit-il dans une hausse des prix ? les bénéficiaires sont-ils vraiment ceux qui doivent être aidés ? Au-delà des constats, quelles sont les réformes souhaitables et possibles, en intégrant cette aide fiscale dans l’ensemble de la politique du logement ?

Les orateurs

Sien Winters dirige la recherche en matière de logement à l’HIVA Onderzoeksinstituut voor Arbeid en Samenleving de la KU Leuven. L’accessibilité financière et la qualité du logement, l’organisation et le financement de la politique du logement, le logement social et le marché locatif privé constituent ses principaux domaines de recherche. L’HIVA a désigné Sien Winters comme coordinatrice du Steunpunt Wonen, un point d’appui en matière de recherche utile à l’établissement de mesures pour 2012-2015 agréé par le Gouvernement Flamand (www.steunpuntwonen.be). Ce point d’appui constitue une collaboration multidisciplinaire entre des groupes de recherche de différentes universités et de hautes écoles qui se consacrent au thème du logement. Sien Winters est membre du Vlaamse Woonraad à titre d’expert externe.

Benoit Bayenet est professeur en économie et en Finances publiques à l’ULB et expert au Cabinet du Ministre Marcourt (Région wallonne). Il est un spécialiste du fédéralisme belge et a participé à ce titre comme expert aux négociations de la 6ème réforme de l’Etat.